jeudi 3 décembre 2015

"Blob, l'animal le plus laid du monde" d'Olivier Tallec et Joy Sorman

Chronique de Camille du blog "Keskonlit"




Comme chaque année, le poisson Blob quitte les abysses de l’océan Pacifique pour se présenter au concours de l’animal le plus laid du monde. S’il n’a pas gagné les fois précédentes, il sent que cette fois, la victoire est à lui ! Et effectivement, c’est sous un tonnerre d’applaudissements que cette année, le poisson Blob est déclaré vainqueur. À lui la couronne de diamants ! À lui la tournée mondiale ! À lui les fêtes, les couvertures de magazines, le thé avec la reine d’Angleterre, l’inauguration du Salon de l’agriculture, les interventions au siège de l’ONU ! Mais l’année passe et le prochain concours se rapproche, et avec lui la fin de son règne…

Joy Sorman et Olivier Tallec signent un album plein d’humour sur la célébrité et la vanité. Pauvre Blob propulsé au sommet si tôt et déchu tout aussi rapidement. Une leçon espiègle qui rappelle que grandeur mal acquise peut être vite destituée, et qu’il n’y a rien à envier aux stars d’un jours, connues du jour au lendemain et vite retombées dans l’oubli. Et puis, être élu le plus moche / le plus gros / le plus bête du monde, c’est plutôt triste quand on y pense, non ? On rit pourtant bien malgré la pitoyable destinée du Blob grâce au texte enlevé de Joy Sorman et aux très drôles illustrations d’Olivier Callec qui s’est manifestement fait un plaisir de représenter tous les poncifs de la célébrité. Une histoire graphique pêchue et piquante.