mardi 2 juillet 2019

"Stéréotypes" de Gilles Abier

Chronique du blog Takalirsa


Une dystopie qui porte au paroxysme la catégorisation des individus.

Etes-vous plutôt Perfectionniste (1), Altruiste (2), Activiste (3), Loyaliste (6)? Si vous êtes EntreDeux des huit Types, attention : on vous retire de votre famille et on vous enferme dans la Retraite le temps que le Test se positionne. Vous refusez de faire le Test? Vous êtes alors Pelé (tondu) et exclu de la Synthèse. Votre enfant n'a pas le même Type que vous? Si vous n'avez pas évacué l'embryon, on vous retirera votre progéniture. Voilà dans quelle société évoluent Val, Topher, Roscoff, Galien, Djino et les autres : un monde réducteur dans lequel les gens sont fichés dans des cases, où "on évalue une personne principalement sur la connaissance qu'on a de son Type, plutôt que sur ses actions propres", un monde dirigé par un homme au "machiavélisme effrayant", Eran, qui envisage même de prédéterminer les individus en assignant un Type choisi à chaque nouveau-né "en accord avec les besoins de la société"...

Dès lors on comprend que certains se rebellent, revendiquant "un minimum de libre-arbitre" et la fin du contrôle de la liberté individuelle. Si les informations et les personnages sont nombreux, avec beaucoup de liens imbriqués et de ramifications dans l'intrigue, le récit est très rythmé et riche en action. Et l'on finit par se laisser embarquer par ce roman plein de réflexion au style efficace.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire