lundi 17 février 2020

"PLS" de Joanne Richoux

Chronique du blog Les lectures de Marinette


Ayant beaucoup aimé l'univers de l'autrice, dans les romans qu'elle a sortis chez Sarbacane (Marquise, Les Collisions & Toffee Darling), ainsi que Désaccordée chez Gulf Stream, je ne pouvais qu'attendre avec impatience un nouveau roman ! Et voilà le petit, mais fracassant PLS.

"Je suis incapable de respirer à fond. Genre, si l'inspire dure plus de trois secondes, mon thorax se verrouille. Je pourrais gonfler les poumons davantage, c'est clair, mais ça veut pas. 

Je baisse la tête. 

L'encre de mon tatouage gigote. 

Probable que j'hyperventile. Ma vision se trouble. Et puis le coeur. Ses chocs répétés entre mes côtes, jusque dans mes oreilles, qui me sortent par la bouche."

Nous suivons Sacha, le temps d'une soirée. L'occasion de découvrir le lien fort qu'il a avec sa sœur jumelle, son penchant pour Elle, la fête, les Xanax et la musique. Nous sommes entraînés par ses émotions, passons d'un endroit à l'autre, d'une personne à une autre.

Un court roman, entraînant et saisissant. Les émotions, sans cesse, à fleur de peau. Celles de Sacha, autant que les nôtres. Si j'ai eu rapidement des soupçons, sur le fond de l'histoire, ça ne m'a pas empêché d'avoir le cœur serré lorsque les choses ont été annoncées noir sur blanc. Ce que j'aime avec Joanne Richoux, c'est le mélange de sensibilité et de force qu'elle place dans ses livres. Son écriture, moderne et franche, se mêle à un je-ne-sais-quoi qui nous parle en tant qu'être humain vivant des émotions qui emportent parfois très loin. Impossible d'oublier Sacha, en fermant le livre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire